e-MJPM

Aujourd’hui, la France compte entre 800 000 et 1 million de personnes sous protection. Chaque année, plusieurs milliers de personnes majeures sont nouvellement concernées. 

L’insuffisance d’informations à disposition des acteurs de la protection juridique des majeurs ne permet pas une protection optimale de la personne vulnérable.

C’est dans ce contexte qu’en 2017, Jasmine Meurin et Lucie Delorme, agents de la DRJSCS Hauts-de-France, ont été lauréates du premier appel à projets lancé par l’Incubateur des Ministères Sociaux, en proposant la création d’un outil interministériel d’échanges d’informations entre les acteurs de la protection juridique des majeurs afin d’optimiser l’accompagnement de la personne à protéger. 

L’incubateur, c’est un lieu, des méthodes de travail innovantes et un ensemble de personnes, qui reprend la démarche et les grands principes de beta.gouv, à savoir :

– un leitmotiv : la résolution d’irritants dont les agents sont témoins

– des produits fabriqués par des agents « intrapreneurs »

– un lieu qui rassemble les développeurs, les coachs, les intrapreneurs et bien d’autres 

– de la co – construction, des petits pas et des produits utilisables rapidement

Ainsi, entourées d’une équipe dédiée, des agents de la cohésion sociale ont développé « e-MJPM ».

Il permet aux juges des tutelles de trouver le MJPM qui pourra accompagner au mieux la personne sous mesure de protection, grâce à des critères tels que son profil, sa disponibilité, sa zone d’intervention géographique et ses spécificités. 

C’est également un outil de pilotage de la politique publique, en donnant accès aux agents de la cohésion sociale aux données relatives aux mandataires et aux mesures.

Expérimenté dès 2018, e-MJPM est progressivement déployé sur l’ensemble du territoire national.

Parallèlement, en avril 2018, la DGCS a obtenu les crédits dans le cadre des Fonds pour la Transformation de l’Action Publique (FTAP) pour procéder à la transformation numérique de la protection juridique des majeurs. 

e-MJPM couvrant une partie de cet objectif, l’équipe travaille aujourd’hui en étroite collaboration avec la DGCS pour accélérer le déploiement de l’outil à l’échelle nationale et ainsi offrir un accès à tous les acteurs de la protection juridique des majeurs (agents de la cohésion sociale, MJPM et juges des tutelles).

Cet objectif sera atteint fin 2019 tout en poursuivant son développement à partir des retours des utilisateurs.